Fonctionnement de l’accouplement mécanique : le guide complet

Dans le domaine industriel, les accouplements mécaniques assurent le rôle clé de transmetteurs de puissance. Mais comment opèrent-ils réellement ? Découvrez le fonctionnement des accouplements mécaniques, leur variété et leurs applications respectives pour assurer la performance idéale des machines.

Rôle de l’accouplement mécanique

Appelé aussi joint de transmission, l’accouplement mécanique est omniprésent dans le secteur industriel, automobile et agricole. Il assure la liaison et la transmission de puissance entre deux arbres ou éléments mécaniques en mouvement ou en rotation. 

Les accouplements mécaniques trouvent des applications différentes selon la machine sur laquelle ils sont utilisés : 

  • transmettre un mouvement rotatif d’un élément moteur à un élément récepteur ;
  • compenser les désalignements axiaux, radiaux ou angulaires entre les parties en rotation ;
  • apporter davantage de flexibilité dans le système, s’adaptant ainsi aux variations de charge et d’alignement ;
  • limiter les vibrations générées par le fonctionnement de la machine, contribuant ainsi à améliorer la stabilité et la précision du mouvement ;
  • protéger des pics de couple, assurant la sécurité des composants et prolongeant la durée de vie de la machine.

Zoom sur son fonctionnement

Le fonctionnement de l’accouplement mécanique peut varier selon le type d’accouplement, mais les principes fondamentaux restent les mêmes.

On distingue deux grands types d’accouplements mécaniques : 

  • les accouplements rigides qui demandent un bon alignement des arbres et des vibrations modérées ;
  • les accouplements élastiques, qui tolèrent des désalignements plus importants et reçoivent mieux les contraintes de vibration.

Chaque type d’accouplement a ses applications spécifiques. Ainsi, l’accouplement élastique fait preuve d’une grande flexibilité qui convient aux machines effectuant des mouvements dynamiques et sujets aux variations de position. 

Les accouplements rigides sont quant à eux préférés dans les systèmes nécessitant surtout une transmission directe de la puissance. 

Les avantages d’un accouplement mécanique de qualité

La sélection d’un accouplement mécanique adapté à la puissance du moteur de la machine est fondamentale. Il détermine la résistance et la durabilité de l’accouplement. Mais, la qualité des matériaux de l’accouplement mécanique est également décisive pour garantir une réduction des coûts de maintenance à long terme.

Bien entendu, la qualité d’un accouplement mécanique dépendra également de son entretien.

Une transmission de puissance de qualité

Chaque machine a des exigences spécifiques en termes de couple, de vitesse et de conditions de fonctionnement. Il est important de prendre en compte ces critères pour sélectionner un accouplement de qualité, constitué de matériaux résistants et adaptés aux conditions dans lesquelles il sera utilisé. Un acier qualitatif résiste à la corrosion, un élastomère fiable reste flexible jour après jour. Ces caractéristiques garantissent une transmission optimale du couple et de la puissance. Integra vous conseille sur le choix de votre accouplement et vous propose des pièces mécaniques de grande qualité, robustes et durables, quel que soit votre projet. 

La réduction des vibrations et des chocs

Un bon accouplement mécanique est capable d’absorber efficacement les vibrations et les chocs générés pendant le fonctionnement. L’usure prématurée des composants mécaniques est ainsi évitée, les désalignements retardés et le bruit réduit.

La compensation des désalignements

Un joint de transmission robuste peut compenser les désalignements éventuels entre deux arbres. Non seulement cela permet de préserver le couple, mais cela participe à la durabilité de la machine. 

Une liaison fiable et durable

Choisir un accouplement mécanique de qualité contribue à prévenir l’usure prématurée des différentes pièces de la machine autant que du joint lui-même. Pour allonger la durée de vie d’un accouplement mécanique de qualité et préserver la performance globale de la pièce, d’autres bonnes pratiques sont à adopter :

  • un contrôle visuel régulier ; 
  • le remplacement préventif de certains éléments de l’accouplement ;
  • l’intervention d’un spécialiste pour l’entretien de la pièce ou son remplacement, afin d’optimiser le fonctionnement de l’accouplement mécanique.

Les différents types d’accouplements mécaniques disponibles

Les accouplements à lamelles

Les accouplements à lamelles transmettent le couple par friction grâce à leurs lamelles métalliques flexibles disposées de manière concentrique entre deux moyeux. Les lamelles agissent comme des éléments ressorts, ce qui permet une certaine torsion et déformation élastique, tout en maintenant une liaison mécanique entre les deux arbres.

Les accouplements élastiques 

Le fonctionnement des accouplements élastiques est différent. Lorsqu’un couple est appliqué à l’arbre d’entraînement, les éléments élastiques se déforment pour absorber les variations de charge et de couple. Cette déformation élastique permet une transmission progressive du couple à l’arbre entraîné et réduit dans le même temps les chocs et les contraintes mécaniques.

Les accouplements à denture 

Les accouplements à denture utilisent des dents sur les surfaces des moyeux pour transmettre le couple. Leur conception est compacte, leur résistance à la corrosion est forte, ils compensent les désalignements efficacement et demandent une faible maintenance.

Les accouplements à soufflet

Ils sont présents dans les machines nécessitant une transmission de précision. Ils font preuve d’une grande rigidité torsionnelle, sont résistants à l’usure, faciles au montage et démontage, et offrent une transmission précise du mouvement de rotation.

La compréhension du fonctionnement de l’accouplement mécanique est la clé d’une utilisation adaptée et durable qui préserve la durabilité des machines industrielles. INTEGRA® se tient à votre disposition pour vous guider, vous conseiller et vous offrir le choix parmi un large panel d’accouplements mécaniques. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut